Gestion de la douleur chronique: une approche physiologique, sensorielle et émotionnelle

 

douleur chronique

Afin d’améliorer la gestion de la douleur chronique par les patients, il est essentiel de considérer les multiples dimensions qui la composent. La douleur chronique est bien plus qu’une simple sensation physique ; elle est une expérience personnelle complexe, mêlant des aspects sensoriels, émotionnels, intellectuels, sociaux…. Cette réalité a des répercussions profondes sur la qualité de vie des patients, affectant non seulement leur bien-être physique, mais aussi leur santé mentale, leurs relations sociales, et leur capacité à mener une vie épanouissante. 

 

En effet, la douleur chronique peut entraîner un épuisement général, affectant à la fois les capacités physiques et psychologiques des individus, et créant un cercle vicieux de stress chronique et d’hypersensibilisation. Cette souffrance, à la fois physique et émotionnelle, peut conduire à des réactions de défense face à une menace ressentie, générant des émotions et des sentiments négatifs. Par conséquent, il est impératif de reconnaître l’importance de prendre en compte les dimensions sensorielle, émotionnelle et intellectuelle dans la prise en charge de la douleur chronique, afin d’offrir aux patients une approche holistique et personnalisée qui réponde à leurs besoins physiques, émotionnels et sociaux.

 

Dimension sensorielle dans la gestion de la douleur chronique

La douleur chronique est une expérience sensorielle et émotionnelle complexe, impliquant des mécanismes physiologiques et psychologiques profondément interconnectés. Sur le plan sensoriel, la douleur chronique résulte de l’activation prolongée des voies de la douleur, impliquant des changements neuroplastiques qui altèrent la transmission et le traitement des signaux douloureux. Ces altérations peuvent conduire à une hypersensibilité généralisée, où des stimuli normalement non douloureux deviennent douloureux, phénomène connu sous le nom d’allodynie. De plus, la dimension sensorielle de la douleur chronique est étroitement liée à des aspects émotionnels et cognitifs, influençant la perception de la douleur et sa réponse au traitement.

 

Pour aborder la dimension sensorielle pour améliorer la gestion de la douleur chronique, diverses approches thérapeutiques sont mobilisées, mettant l’accent sur la régulation des voies sensorielles et la modulation des réponses douloureuses. Parmi ces approches, la thérapie par le mouvement et le toucher joue un rôle crucial. Par exemple, la méthode Feldenkrais, basée sur des mouvements lents et conscients, vise à améliorer la conscience du schéma corporel et à réduire les tensions inutiles, offrant ainsi une approche non invasive pour moduler les aspects sensoriels de la douleur chronique. De même, les techniques de toucher thérapeutique, telles que le massage et la mobilisation tissulaire, peuvent influencer les récepteurs sensoriels cutanés et proprioceptifs, contribuant à la régulation du système de la douleur.

 

En intégrant ces approches, les professionnels de santé peuvent mieux répondre aux besoins des patients et les aider à une meilleure gestion de la douleur chronique, en prenant en compte les aspects sensoriels complexes de cette expérience douloureuse.

 

Gérer la douleur chronique passe par prendre en compte la dimension émotionnelle du patient.

La dimension émotionnelle de la douleur chronique joue un rôle significatif dans la perception et la gestion de la douleur. Les émotions, telles que l’anxiété, la tristesse et la colère, le stress peuvent influencer la manière dont la douleur est ressentie, interprétée et exprimée par les individus. Les émotions peuvent amplifier la perception de la douleur, rendant l’expérience douloureuse plus accablante et handicapante. De plus, la douleur chronique peut elle-même engendrer des émotions négatives, créant un cercle vicieux où la douleur et les émotions se renforcent mutuellement.

 

Pour aborder la dimension émotionnelle et améliorer la gestion de la douleur chronique, il est essentiel d’adopter des stratégies qui intègrent la communication thérapeutique et les approches psychologiques. La communication thérapeutique joue un rôle crucial dans la validation des émotions liées à la douleur, aidant les patients à exprimer et à comprendre l’impact émotionnel de leur douleur. De plus, les approches psychologiques, telles que la thérapie cognitivo-comportementale, peuvent aider les patients à modifier leurs pensées et leurs comportements liés à la douleur, réduisant ainsi l’impact émotionnel de la douleur chronique sur leur vie quotidienne.

 

En intégrant ces stratégies dans la prise en charge des patients souffrant de douleurs chroniques, les professionnels de santé peuvent offrir un soutien holistique qui prend en compte les aspects émotionnels de la douleur, améliorant ainsi la qualité de vie et le bien-être émotionnel des patients.

 

La dimension intellectuelle de la douleur chronique

 

Sur le plan intellectuel, la cognition joue un rôle clé dans la modulation de la douleur chronique. Les processus cognitifs, tels que l’attention, l’interprétation et la mémorisation, influencent la manière dont la douleur est perçue et évaluée par un individu. Par exemple, les attentes, les croyances et les expériences antérieures douloureuses peuvent façonner la manière dont la douleur chronique est ressentie, amplifiant ou atténuant son impact.

 

Pour intégrer ces aspects cognitifs et améliorer la gestion de la douleur chronique, des approches cognitives sont mobilisées. La thérapie cognitivo-comportementale, par exemple, vise à modifier les schémas de pensée négatifs associés à la douleur, aidant les patients à développer des stratégies d’adaptation plus efficaces pour faire face à la douleur chronique. De plus, l’éducation thérapeutique du patient joue un rôle crucial dans l’enseignement de concepts cognitifs liés à la douleur, aidant les patients à mieux comprendre les mécanismes de la douleur et à adopter des attitudes et des comportements plus adaptatifs.

 

En prenant en compte ces aspects intellectuels, les professionnels de santé peuvent offrir une prise en charge plus complète de la douleur chronique, aidant les patients à mieux comprendre et à gérer leur douleur de manière plus efficace.

 

Approche multimodale pour améliorer la gestion de la douleur chronique par le patient.

 

L’approche multimodale de la prise en charge de la douleur chronique revêt une importance capitale, car elle intègre les dimensions sensorielle, émotionnelle et intellectuelle de la douleur, offrant ainsi une réponse plus complète aux besoins des patients. Cette approche reconnaît que la douleur chronique est une expérience personnelle complexe, mêlant des aspects sensoriels, émotionnels et cognitifs, et qu’elle nécessite donc une prise en charge holistique et personnalisée.

 

Des exemples de bonnes pratiques et de formations visant à intégrer ces dimensions dans la prise en charge des patients sont disponibles. Par exemple, le parcours de santé pour la personne présentant une douleur chronique, mis en place par la Haute Autorité de Santé, met l’accent sur une approche globale de la douleur chronique, intégrant la médecine de ville, les structures spécialisées et la collaboration interprofessionnelle.

 

De plus, des études telles que l’étude 2021-07 (HSR) du Centre fédéral d’expertise des soins de santé en Belgique, se penchent sur les freins et leviers à la mise en œuvre de la prise en charge multimodale de la douleur chronique, mettant en lumière l’importance croissante accordée à cette approche dans les recommandations de bonnes pratiques cliniques.

 

En somme, l’approche multimodale afin d’améliorer la gestion de la douleur chronique représente une avancée majeure dans le domaine de la santé, offrant aux patients une prise en charge plus complète et mieux adaptée à la complexité de leur vécu douloureux.

 

Vers une meilleure gestion de la douleur chronique par les patients.

 

En conclusion, il est impératif d’inclure les dimensions sensorielle, émotionnelle et intellectuelle dans la prise en charge de la douleur chronique. Cette approche holistique est essentielle pour offrir aux patients une prise en charge complète, prenant en compte la complexité de leur vécu douloureux. En intégrant ces dimensions, les professionnels de santé peuvent améliorer le bien-être des patients souffrant de douleurs chroniques, en leur offrant un soutien adapté à leurs besoins physiques, émotionnels et sociaux. Il ne s’agit pas pour le kinésithérapeute par exemple de remplacer le psychothérapeute mais d’avoir une connaissance et une vision globale pour apporter des clés aux patients tout en facilitant la prise en charge pluridisciplinaire. 

 

Ainsi, il est temps d’adopter une prise en charge plus holistique et personnalisée pour les patients souffrant de douleurs chroniques. Pour les professionnels de santé intéressés par une formation approfondie sur l’approche multimodale du patient douloureux chronique en kinésithérapie, je vous invite à découvrir la formation « Traitement des douleurs chroniques par les neurosciences« .

 

Ensemble, engageons nous à offrir aux patients souffrant de douleurs chroniques une prise en charge qui intègre pleinement les dimensions sensorielle, émotionnelle et intellectuelle, afin de leur offrir un soutien adapté et personnalisé pour améliorer leur qualité de vie.

 

Si cette démarche vous intéresse et que vous souhaitez l’approfondir, la formation : prise en charge multimodale du patient douloureux chronique permet d’aborder ces thèmes : 

 

– Comment et pourquoi intégrer la dimension sensorielle aux prises en charge de vos patients douloureux chroniques, grâce aux mouvements inspirés de la méthode Feldenkrais

– Comment aborder la relation au corps et à la douleur, qui fige souvent le processus de vos patients,

– Comment amorcer le changement dans les habitudes de vos patients sans faire peur ni culpabiliser

 

Autant de questionnements que nous abordons tout au long de cette formation qui s’intéresse autant aux dimensions physiologiques de la douleur (avec des ressources pratiques) qu’aux dimensions psychiques et comportementales.

Masseur-Kinésithérapeute et Formatrice

Méthode Feldenkrais

Intégration des réflexes archaîques

Retrouvez-moi :

bardetrebecca@yahoo.fr

06 37 24 11 66

©2022 Rebecca Barbet